Bio-Nat source de bien ĂȘtre


DES METHODES DE FABRICATION RESOLUMENT ARTISANALES















La force de l’entreprise Emile Noël réside indiscutablement dans le mariage réussi entre la modernité et les méthodes artisanales. « Nous sommes à la pointe dans toutes les fonctions, du conditionnement à la gestion financière, en passant par la communication et la représentation commerciale. Mais l’outil de production, lui, est toujours artisanal. La première pression à froid est une méthode de fabrication purement mécanique, sans traitement chimique, ce qui assure la conservation de toutes les qualités gustatives et nutritionnelles des huiles. Même si nous avons atteint une taille industrielle, nous restons des artisans ! » insiste Emile Noël.

En effet, l’huilerie utilise toujours les vieilles presses à vis des débuts, acquises à partir des années 1960. « Ce matériel fonctionne à merveille. Et il est très bien entretenu », se félicite le maître moulinier. Il faut dire qu’il a veillé, au fil des années, à amasser un stock impressionnant de pièces détachées issues de vieilles machines. Ainsi, tout est disponible sur place pour entretenir et réparer, si nécessaire, les presses antiques. « Mais ces presses sont très solides, et toujours au top en matière de qualité », affirme Emile Noël, qui pour rien au monde ne les remplacerait par des presses de technologies récentes.

« Les nouvelles presses ont peut-être un meilleur rendement, mais elles tournent plus vite. Les nôtres tournent très lentement au moyen d'une vis sans fin, à une température inférieure à 60 °C. Ce qui fait que les graines sont moins chauffées, moins excitées. Elles ont le temps de s’écouler doucement. C’est parfait pour le respect de la graine ».

Fabriquées avec conscience et passion dans le respect de la tradition artisanale, les huiles vierges de première pression à froid préservent ainsi toute la valeur des acides gras et des vitamines naturelles. Naturelles et authentiques, elles délivrent la saveur et la finesse du fruit ou de la graine dont elles sont issues. En d’autres termes, les procédés de fabrication artisanaux qui caractérisent les huiles Emile Noël permettent de marier bienfaits et plaisir du goût, santé et gastronomie.
DU BIO EQUITABLE AU BIO SOLIDAIRE

Matières premières
Fidèle au vieil adage selon lequel : ''pour faire de bonnes huiles, il faut de bonnes graines'', tout est fait à l'Huilerie Emile Noël pour que les graines et fruits soient d'une qualité optimale. C'est en parcourant le monde, toujours à la recherche de nouveaux oléagineux (cultivés en agriculture biologique), que l'Huilerie a pu construire une gamme originale et variée à forte connotation gustative et nutritionnelle.

Partenariat
C'est cet amour pour les graines et les matières végétales qui a permis de développer des relations de partenariat fortes avec des producteurs sur les 5 continents. En Australie, c'est la fameuse graine de carthame, en Chine le pépin de courge et en Turquie l'amandon d'abricot. Mais c'est également des initiatives régionales françaises comme le « Tournesol Provence » avec des producteurs de la Camargue.

Le commerce bio équitable, tout naturellement
L'aventure humaine a commencé il y a 20 ans en Afrique, avec la création et la mise en place d'une filière sésame, déjà proche à l'époque, de la notion moderne de « commerce solidaire ».
Cette longue présence et ce travail de fond (2100 producteurs du Mali qui cultivent 3 000 hectares) aboutissent en 2003 à la certification en bio équitable.
C'est par un suivi régulier, des formations et de nombreux contrôles qualité aux côtés des agriculteurs aux quatre coins du monde, que nous garantissons l'origine et la traçabilité des approvisionnements.
Aujourd’hui 4500 familles de producteurs au Mali produisant 600 tonnes de graines de sésame par an.
« Comme pour le bio, nous avons eu 10 bonnes années d’avance pour le commerce équitable. Nous avons rejoint le référentiel Bio Equitable parmi les premiers, après le cacao et le quinoa. Quand nous nous sommes présentés devant leur cahier des charges, nous répondions déjà aux critères », nous explique Emile Noël.

Au-delà de la finalité éthique, le commerce bio équitable est un moyen efficace de construire une filière de qualité sur le long terme, avec le moins d’intermédiaires possibles entre l’Huilerie et les producteurs. « En offrant aux producteurs des préfinancements et toute une gamme de garanties, nous bénéficions de leur confiance. Or quand les gens ont confiance, ils travaillent bien », résume Emile Noël. Aux côtés du sésame malien, le commerce bio équitable au sein de l’entreprise concerne, entre autres, l’huile d’Argan au Maroc et l’amandon d’abricot en Turquie. D’autres projets sont en cours : la noix de baobab et le beurre de karité au Mali, ou encore le carthame au Maroc. Dans ces échanges Nord – Sud comme dans tous les achats de matière première de l’Huilerie Emile Noël, le suivi régulier, les formations et les nombreux contrôles qualité * aux côtés des agriculteurs permettent de garantir l'origine et la traçabilité des approvisionnements.

La nouvelle aventure française du « bio solidaire »
Pour le tournesol biologique, il n’est pas besoin d’aller aussi loin pour s’approvisionner… Rappelons qu’Emile Noël a bâti les fondations de son Huilerie sur ses relations de qualité avec les agriculteurs locaux. Aujourd’hui encore, à chaque fois que c’est possible, il tient à favoriser les filières françaises : « Le bio, c’est la proximité avant tout. Les filières locales de tournesol (notamment de Provence) présentent de nombreux avantages : moins de pollution liée au transport, des garanties de traçabilité et de confiance encore meilleures, la sauvegarde de l’agriculture biologique française, le maintien des savoir-faire régionaux, la valorisation des productions locales… Nous aimons défendre l’idée du développement durable dans nos régions, pour que les agriculteurs puissent vivre correctement de leur activité biologique grâce à des conditions garanties. » C’est ainsi que les récoltes de l’automne 2007 donneront naissance aux premières des huiles de tournesol estampillées « bio solidaire ». Le cahier des charges Bio Solidaire à été spécifiquement élaboré par l'association Bio Partenaire, la notion de « commerce bio équitable » n’étant autorisée que pour les échanges avec les pays en voie de développement.
Nos produits
Huile d'olive vièrge extra fruité bio Les huiles de première pression à froid Emile Noeil Huile d'olive vierge extra bio Huile de colza/olive bio Huile de lin bio
Aucun commentaire
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage